Diffuseur des arts de la scène depuis 1982
Groupe Routes de esclavage 153 © Claire Xavier
14.11.17
JORDI SAVALL – LES ROUTES DE L’ESCLAVAGE 1444-1888
Maison Symphonique de Montréal
1600, rue Saint-Urbain, Montréal, QC H2X 0S1
Maison Symphonique de Montréal

Billets

Mise en vente des billets : le samedi 1er juillet, à 12 h.

 

placedesarts.com

514 842-2112

1 866 842-2112

Photos

Groupe Routes de esclavage 153 © Claire Xavier

PREMIÈRE NORD-AMÉRICAINE

Mise en vente des billets : le samedi 1er juillet, à 12 h.

De retour à Montréal pour un soir seulement, Traquen’Art, diffuseur en arts de la scène depuis 1982, convie le public à une expérience unique et hors du commun avec Jordi Savall qui présentera en première nord-américaine Les routes de l’esclavage 1444-1888, à la Maison symphonique de Montréal.

Depuis l’Europe médiévale jusqu’au negro spiritual, Jordi Savall rend avec cette œuvre unique et historique un émouvant hommage aux quelque 35 millions de personnes (hommes, femmes et enfants) arrachées à leur famille et amenées au Nouveau Monde afin d’être réduites à l’esclavage. Une période historique – l’une des plus douloureuses et ignobles de l’histoire de l’humanité́ – qui reste encore trop peu connue du grand public.

Grâce à l’émotion et la surprenante vitalité́ de ces musiques, le maestro évoquera l’histoire de ces routes de l’esclavage et de la traite négrière à partir de la mémoire des descendants des victimes et aussi des chants chrétiens (Mateo Flecha l’ancien (La Negrina), Gaspar Fernandes (imss. de Puebla), Juan Garcia de Céspedes, Diego Durón, etc.), résultant d’une culture de conquête et d’évangélisation forcée.

Dans ce concert, les musiques vivantes issues des anciennes traditions d’esclaves originaires de l’Afrique occidentale, du Brésil, du Mexique et des Caraïbes sont mises en dialogue avec les formes musicales hispaniques et européennes, elles-mêmes inspirées par les chants et danses des esclaves, des indigènes et les mélanges raciaux de tout genre. Ce programme est ainsi une représentation du mariage des héritages africains et américains à ceux de la renaissance et du baroque provenant de l’ancienne Europe.

« Le chant et la danse, rythmés par la musique, sont des espaces d’expression et de liberté, explique le Catalan. C’était donc un moyen de dire ses peines et ses joies, ses souffrances et ses espoirs. Pour des êtres humains dont les origines et les langues étaient très variées, cela permettait aussi de recréer un univers commun et de résister à la négation de leur humanité », précise-t-il.

Au-delà de la reconnaissance de cette tragédie humaine, l’initiative de Jordi Savall cherche également à célébrer une réconciliation musicale parrainée par l’UNESCO en montrant la richesse de la musique et de la danse produite par cette mémoire et en soulignant son inépuisable source d’inspiration pour tous et les bases d’égalité et de réciprocité propres au génie humain.

Jordi Savall sera accompagné de plusieurs musiciens et chanteurs invités de l’Afrique (Mali, Madagascar et Maroc), de l’Amérique du Sud (Argentine, Brésil et Venezuela), de l’ensemble Tembembe Ensamble Continuo (Mexique), d’un chœur gospel de Nashville, The Fairfield Four, d’un récitant (artiste québécois dont le nom est à venir) et entouré de ses partenaires habituels, Hespèrion XXI et La Capella Reial de Catalunya.

Conception du programme et sélection finale des musiques  Jordi Savall

Sélection des musiques du Mali  Kassé Mady et Violet Diallo

Sélection des musiques du Mexique et Colombie  Leopoldo Novoa

Sélection des musiques du Brésil  Maria Juliana Linhares

Avec le soutien du Département de la Culture de la Generalitat de Catalunya, de l’Institut Ramon Llull et du Programa México en Escena del Fondo para la Cultura y las Artes de CONACULTA – MÉXICO.

Ce programme reçoit le patronage de l’UNESCO.

JORDI SAVALL

Gambiste, chef d’orchestre, compositeur, concertiste, pédagogue, chercheur, créateur érudit et fondateur de la maison de disques Alia Vox, Jordi Savall est un maestro d’exception. Découvert en 1991 grâce au film Tous les matins du monde d’Alain Corneau, Savall se retrouve aujourd’hui haut placé parmi les porte-étendards de l’actuelle revalorisation des musiques dites historiques. Mondialement reconnu et toujours plein d’une émotion vivante, son travail a toujours voulu être fidèle aux différentes musiques provenant de la période médiévale jusqu’au XIXe siècle, en revalorisant des répertoires aussi bien spécifiques qu’universels des musiques de l’Europe, de la Méditerranée et du monde entier.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


quatre × = 36